untitled place

.

11 juin 2006

i just wake up. sun through my window

la proximité des corps. dans la nuit, les mouvements n'étaient que des frottements dans l'air. lourd et compact. l'air. je marchais une bouteille à la main, vers la lune pleine, fuir.
bien sur je me retourne. qu'on me rattrape, que je glisse, qu'on ne crie pas.
approche. pourquoi l'alcool doit-il donner un goût particulier à ces nuits ? il fait nuit et clair/pleine lune.
assis, il n'y a rien à dire. ton corps encore frêle. ces années passées. il n'y a plus de désir, seulement dans les yeux. y trouver quelque chose/ esquisse de sourire/ rien/ détourne-toi.
10 ms.

appelle ça sommeil si tu veux. /*/


Posté par lae_ à 17:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    pourquoi caché les coms ?

    ...

    Un post avec alcool ... aprés l'euphorie de la cigarrette, celle de l'alcool et un poste sur la dépression qu'on en fait jamais assez, bon c'est vrai tu aurais pu etre virtuose et tu ne l'as pas été, c'est plus dure à acepter que pour ceux qui ne l'ont pas pu l'etre ... Mais t'inquiéte tu te mariras, auras des gosses, divorceras, te rendra compte qu'ils sont compte qu'ils sont cons et que c'était pas que la faute du mari, tu vas croire que ta louper ta vie et finir au paradis ... bon j'arret le négativisme je pense . aprés avoir loupé la femme de ma vie que je reverrais quand on seras nous deux marier, je souris .

    c'est sure que tu ne doit pas tout comprendre . mais c'est pas grave, c'est les papillions diras tu ?

    J'ai envie de t'entendre faire du piano, te dire que tu jour bien, et toi qui penseras que c'est juste dans le but de coucher avec toi, car tu pense mal joué, mais tu joue bien et couche mal ?

    E.D est t'il mon quart de frére ?

    puis-je venir chez toi sans me faire critiquer sur mon physique qui montre mon délaissement pour la vie .

    non je ne suis pas suscidaire .

    oui je veux pas de jus d'orange ni de thé . et si je viens sans prévenir c'est pour que tu ne prépare pas un met à grossir .

    voila, j'ai surement plein de choses à dire .

    mais bon je suis pas sure de tout .

    Posté par Ells, 11 juin 2006 à 21:13

  • vagues

    Les mots ne font rien
    Ils volent des idées et les emmenent
    Un peu comme des notes
    Un mot joué n'existe plus que dans le souvenir qu'on a de sa force future...
    Autant parier qu'une larme traverse un océan.
    Il faut que la vie soit difficile pour gouter a ce qu'elle offre de bon.
    Et le plus beau jour de ma vie est a venir.
    Amitiés
    Hyperion

    Posté par HyperioN, 11 juin 2006 à 22:52

  • vagues

    Les mots ne font rien
    Ils volent des idées et les emmenent
    Un peu comme des notes
    Un mot joué n'existe plus que dans le souvenir qu'on a de sa force future...
    Autant parier qu'une larme traverse un océan.
    Il faut que la vie soit difficile pour gouter a ce qu'elle offre de bon.
    Et le plus beau jour de ma vie est a venir.
    Amitiés
    Hyperion

    Posté par HyperioN, 11 juin 2006 à 22:55

  • Baptiste : je ne déprime pas non, j'avais envie d'arrêter ces mots en vol, comme ça pour voir. Ce n'est pas forcément autobiographique. Et s'il te plait, si tu tiens à me voir, tu peux le dire par mail, que je consulte plus que ces commentaires. Si tu veux une invitation, tu sais que ce n'est pas mon genre d'aller cueillir les gens. Sinon, bien sûr qu'il y a de la tristesse à voir tes douces années s'envoler, mais on s'y fait très bien. Et je ne vois pas comment ce prof de piano aurait pu être ton quart de frère. Mariage entre tes initiales et celle de ton père et sa conjointe? Par pitié arrête de me lancer des appels par blog, tes propos en deviennent incompréhensibles.

    Posté par lae, 12 juin 2006 à 10:39

  • ...

    compris .

    Posté par Ells, 13 juin 2006 à 10:09

  • hyperion: si juste qu'il n'y a rien à répondre.
    Enfin, les mots font des choses, mais ils sont parfois fourbes, alors ...

    Posté par lae, 18 juin 2006 à 02:19

Poster un commentaire